Non classé

le 14 janvier 2014

Tout reste à faire pour Nîmes olympique

Le club gardois a bouclé sa phase aller des matchs de championnat de Ligue 2 avec 18 points et une position de relégable (18e).

Rien n’est gagné, rien n’est perdu, tout reste à faire. En 2008-2009, saison du maintien miraculeux, Nîmes avait bouclé la phase aller avec 13 points. Deux ans plus tard, les Crocos avaient été relégués alors qu’ils comptaient 26 unités après les 19 premières rencontres…

Une longueur de retard sur Châteauroux, Laval et Brest

Cette année, à mi-chemin, voilà donc les Nîmois nantis de 18 points et en position de relégable, à la 18e place, avec une longueur de retard sur le trio Châteauroux-Laval-Brest. État des lieux en quelques chiffres.

18. C’est le nombre de points déjà abandonnés au stade des Costières (18e bilan de L2) où Nîmes n’a glané que 12 unités et présente un goal-average défavorable (- 1). À l’extérieur, 6 points seulement ont été ramenés en neuf déplacements.

24. C’est le nombre de buts inscrits par la 8e attaque de L2 (à égalité avec quatre autres équipes). Dix Crocos au total ont trouvé le chemin des filets, le meilleur réalisateur étant Benmeziane (6) devant Nouri, Bouby, Gragnic et Cissokho (3), Poulain, Koura, Boche, Ogounbiyi et Kovacevic (1).

5. C’est le nombre de match au cours desquels les Nîmois n’ont pas trouvé la faille, pour un bilan de 4 revers et 1 nul.

1. Depuis le début de saison, Nîmes n’a obtenu qu’un penalty, transformé par Benmeziane à Brest (17e journée). Trois ont été concédés pour deux encaissés, l’Auxerrois Aït Ben Idir ayant raté le sien.

4. C’est le nombre de passes décisives réussies par Ogounbiyi. C’est aussi le nombre de tirs crocos renvoyés par les poteaux adverses.

7. C’est le nombre de fois où les Crocos ont ouvert le score. Au final, ils ont obtenu 2 succès pour 3 nuls et 3 revers. Preuve qu’ils ont plus souvent été dans la réaction que dans l’action, ils pointent en 16e position au classement de la 1re période et en 10e sur celui de la seconde.

30. C’est le nombre de buts encaissés. Les Crocos, qui n’ont terminé qu’un match (Le Havre, 5e journée, 0-0) en gardant leurs cages inviolées, présentent seulement la 16 e défense de championnat. Plus de 26 % de ces buts ont été concédés sur des coups de pied arrêtés (5 coups francs et 3 corners).

34. C’est le nombre de cartons jaunes reçu par les Nîmois (16 à domicile, 19 à l’extérieur). Les joueurs les plus avertis : Boche et Bouby (4), Gragnic, Poulain et Parpeix (3). Aucune expulsion n’est à déplorer.

24. En championnat, c’est le nombre de joueurs utilisés. Aucun n’a disputé l’intégralité des 1 710 minutes des 19 rencontres. Avec 1 620’, Merville est le Croco qui a le plus joué. Suivent : Nouri (1 581’), Bouby (1 457’), Boche (1 440’), Kovacevic (1 296’), Fanchone (1 179’), Cordoval (1 170’), Cissokho (1 163’), Benmeziane (1 085’), Poulain (1 034’) et Ogounbiyi (1 027’).

12. Avec une moyenne de 4 955 spectateurs aux Costières, le club croco ne possède que la 12e affluence de L2.


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr