L'actu du Nîmes Olympique

le 04 janvier 2014

Première sortie amicale pour Nîmes olympique

Le nouvel entraîneur de Nîmes Olympique (Ligue 2) René Marsiglia va pouvoir passer en revue son effectif sur le terrain de Béziers, stade de Sauclières, ce samedi 4 janvier, 16 heures, face à Luzenac, équipe en forme du National.

Avec la séance de ce samedi 4 janvier au matin, René Marsiglia, nouvel entraîneur, aura dirigé huit entraînements depuis sa signature à Nîmes olympique, le 26 décembre. Il a désormais une idée plus précise de la valeur de son effectif et de l’état technique, physique et mental de ses nouvelles troupes.

« Très bonne équipe de Luzenac »

Mais comme « il y a des joueurs d’entraînement et des joueurs de match », le test amical de ce samedi après-midi face à « une très bonne équipe de Luzenac, 2e de National » lui permettra d’affiner son analyse. Avant son arrivée, René Marsiglia a visionné les rencontres aux Costières contre Troyes (championnat et Coupe de la Ligue), Châteauroux, Le Havre, Angers… Il avait vu en direct à la télé celle à Lens. Alors ?

« Groupe non récompensé »

« Je n’ai pas regardé les matches uniquement avec un œil de technicien. Ce n’est pas un secret, je l’ai dit aux joueurs : globalement, j’ai vu un groupe solidaire mais dispersé sur le terrain. Un groupe qui faisait beaucoup d’efforts, mais qui n’était pas récompensé. Il a toujours joué les matches jusqu’au bout sans baisser les bras. Compte tenu des mauvais résultats, c’est plutôt positif dans le comportement et les attitudes. »

Grosses erreurs de concentration

Les grosses erreurs de concentration qui ont coûté tant de points aux Crocos, le technicien les attribue à cette grande et vaine débauche d’énergie.  »Beaucoup d’énergie, et ça, c’est normal. Mais elle n’est pas très bien canalisée. De l’envie, de l’engagement, un bon esprit. J’aimerais que les joueurs soient un peu plus souriants, plus alertes. Il faut retrouver la joie et le plaisir tout en restant très concentré. L’adaptation, c’est un concept qui me plaît beaucoup. L’assistanat de A à Z, cela a ses limites. Chacun doit prendre ses responsabilités. »

Séance d’entraînement intense

Concrètement, les joueurs ont été poussés par le staff sur chaque touche de balle. Encouragés, aussi. Vendredi matin, au fil d’une séance intense, René Marsiglia a insisté sur deux choses : le bloc équipe et la nécessité de ne pas laisser d’espace à l’adversaire, et la volonté de redoubler les passes « pour faire vivre le jeu ».

Le coach aura remarqué, entre autres, la justesse de Poulain, la finesse technique d’Omrani, la tranquillité de Benyahia ou l’efficacité devant le but de Koura. Et l’implication de tout un groupe.

Dispositif tactique en 4-3-3

Ce samedi après-midi à Béziers, Nîmes jouera en 4-3-3. C’est le dispositif favori de Marsiglia. « Je vais leur proposer ce samedi. Après, il faut avoir les joueurs pour. Il demande un gros investissement. Le 4-3-3 du PSG est très intéressant, avec un Matuidi qui est un modèle tactiquement. »

Douleur au mollet pour Gragnic

Le système a été testé vendredi matin à la Bastide avec une opposition 10 contre 10 sans gardien, avec trois petites cages d’un mètre dans chaque camp. Du côté des présumés titulaires, on trouvait Parpeix, Poulain, Sartre, Cordoval, Bouby, Hsissane, Omrani et Nouri, Benmeziane et Cissokho devant. Gragnic aurait dû figurer dans cette équipe, mais il a été dispensé en raison d’une petite douleur au mollet. Il est douteux pour le match amical contre Luzenac.

En face, il y avait Benyahia et Corrèze dans l’axe de la défense, Fanchone et Paquiez sur les côtés, Kovacevic, Amewou (ces deux derniers revenus de leur pays) et Ogounbiyi dans l’entrejeu, Koura, Ripart et Robail devant. Les débats ont été équilibrés.

Mercato ?

Chaque formation devrait jouer 45 minutes ce samedi contre Luzenac, y compris Merville et Michel. Tous les pros sont convoqués sauf Boche (mollet, qui devrait être trop juste pour Laval), Fanchone et Corrèze (tous deux encore un peu courts), ainsi que le troisième gardien, Gallon. Après la revue d’effectif, il sera peut-être temps de parler du mercato. Ou pas.


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , ,