L'actu du Nîmes Olympique

le 27 août 2013

Nîmes Olympique : une Coupe pour oublier

Malmenés à Tours en championnat (3-1), les Crocos reçoivent Troyes

Victor Zvunka a déjà recadré deux fois ses joueurs cet été. Après le match amical perdu contre Istres à la mi-juillet (3-0), et dimanche matin, au surlendemain de la défaite à Tours (3-1). « Il y a eu une explication de texte, avoue l’entraîneur nîmois. Des cadres ne sont pas à leur meilleur niveau. On est en train de ronronner. » Le temps de quelques changements était donc venu.

Changement d’horaires

Hier matin, 9 h, au centre d’entraînement de Nîmes olympique. Personne dans les vestiaires, ni encore moins sur la pelouse. C’est pourtant l’horaire habituel de la mise en place des veilles de match. Les joueurs étaient en fait convoqués à 16 h. « Après Tours, on a décidé avec le staff de changer un peu les habitudes, car certains s’endorment ! Chaud ou pas chaud, on s’entraîne. Et comme on a deux matches cette semaine à 20 h (l’autre, c’est la réception du Havre vendredi, NDLR), ça permettra de récupérer le matin », précise le coach.

Changement de joueurs

Fanchone, fautif sur les 1er et 3 e buts tourangeaux, n’est pas dans le groupe. Une sanction ? Plutôt de la prévention. « Je l’ai mis au repos. Il faut qu’il évacue un peu, explique Zvunka. Il paye ses 3 mois sans jouer. Il n’a pas retrouvé son niveau de la saison dernière. » Ils étaient 17 hier à l’entraînement. Le 17e sera… Nouri, qui soufflera lui aussi.

Ripart et Corrèze réintègrent le groupe. Cissokho l’intègre. Le Sénégalais est qualifié et affûté. Il devrait débuter comme milieu offensif gauche.

L’entraîneur croco hésite encore entre ses deux gardiens. D’un côté, Michel n’a pas démérité à Laval et à Tours. D’un autre côté, Merville, suspendu vendredi, n’a plus joué depuis dix jours. Et comme Zvunka est en quête de certitudes défensives…

À l’infirmerie, il y a du mieux pour Sartre. Il pourrait faire son retour vendredi.

Changement d’état d’esprit

« C’est un 32e de finale. La Coupe, c’est le mental. On va voir s’ils l’ont. C’est une semaine très importante. La priorité de ce match ? La qualification ! Elle peut servir de tremplin pour le championnat », termine le coach.

Pas évident, car l’adversaire est coriace et doué : Troyes s’était incliné aux Costières en L2 il y a dix jours (3-2), mais « il méritait mieux que la défaite », reconnaît-il. Un état d’esprit exemplaire avait permis aux Nîmois de faire front en fin de rencontre. Ce soir, il s’agit de le retrouver.


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , ,