L'actu du Nîmes Olympique

le 03 juillet 2013

Nîmes olympique : Richard Soumah attendu à Megève pour un essai

Le milieu gaucher, qui intéresse les dirigeants crocos au même titre que deux autres joueurs, est pour l’instant lié à Brest.

Victor Zvunka connaît bien le joueur. À Guingamp, il l’a eu sous ses ordres pendant trois saisons, dont celle du succès en coupe de France, en 2009. Richard Soumah devrait faire son apparition ce mercredi à Megève, où les Crocos sont en stage depuis dimanche. Victor Zvunka le connaît mais il voudrait le (re) voir à l’œuvre d’où cette mise à l’essai pour quelques jours.

Brest serait prêt à le libérer

Âgé de 26 ans (1,77 m, 69 kg), le milieu offensif franco-guinéen, qui a participé jeudi dernier à la reprise du Stade Brestois, est sous contrat pour un an encore avec le club breton dont il porte les couleurs depuis août 2010 – il a été prêté six mois à Angers en 2012. Il sort d’une saison pratiquement blanche. Titularisé à trois reprises par Landry Chauvin lors des cinq premières journées de Ligue 1, il a ensuite disparu de la circulation (9 apparitions au total seulement).

« On n’a entamé aucune négociation »

Relégué en Ligue 2 et désormais entraîné par Alex Dupont, Brest ne compte plus sur Soumah et serait donc prêt à le libérer, sans indemnité de transfert. Pour autant, s’il intéresse Victor Zvunka, d’autant que c’est un pur gaucher et qu’il est expérimenté (à son actif, 25 matches de Ligue 1, 115 de Ligue 2, 12 buts), le milieu formé à Rennes est loin encore d’avoir signé. « On n’a entamé aucune négociation avec le joueur à qui on ne pourra pas donner son salaire de Brest », prévient déjà le président Gazeau.

D’autres pistes à l’étude

Un président qui ne le cache pas : « Cette opportunité ne nous empêche pas de travailler sur d’autres pistes. » Deux, précisément. Elles concernent là aussi deux milieux offensifs toujours sous contrat, ce qui complique forcément l’avancée des dossiers, Nîmes n’ayant pas spécialement l’intention de payer un transfert dont « les bases de départ sont trop élevées », précise M. Gazeau.

« Le fruit n’est pas encore mûr »

« La situation est loin de se débloquer. On va prendre le temps car le fruit n’est pas encore mûr », image le patron du club nîmois, qui aimerait bien sûr conclure l’arrivée de la cinquième recrue du mercato estival au plus tôt mais ne s’inquiète pas de l’état de forme des deux éléments suivis car « ils appartiennent à des clubs, ont débuté leur préparation d’avant-saison et, si cela se fait, celui qui nous rejoindra sera donc opérationnel pour le début de championnat ».


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , ,