L'actu du Nîmes Olympique

le 01 août 2013

Nîmes en piste pour un maintien ambitieux

Les Crocos, qui ont garde la majorité de leurs cadres, viseront le haut du tableau. Premier rendez-vous vendredi à 20 h,  à domicile, face à Créteil.

Le slogan a été modifié. Après “le maintien tranquille” la saison passée, Nîmes Olympique annonce ce coup-ci “le maintien ambitieux”. Avant de développer la formule, Victor Zvunka tient à préciser : « L’objectif premier, c’est naturellement le maintien. C’est le plus important pour un club comme le nôtre, qui doit arrêter de faire l’ascenseur et se sécuriser en Ligue 2. »

Ce pragmatisme obligé – « Il faut avoir les pieds sur terre » – n’empêche donc pas de plus grandes visées. « Nous aussi on a des envies, lâche le technicien gardois. On ne va pas dire qu’on joue la montée, on ne peut pas, mais on a de l’ambition, celle d’être dans la continuité du dernier exercice. On veut faire mieux que la huitième place pour se retrouver à la bagarre avec le peloton de tête. »

« La qualité du jeu était là, pas l’efficacité »

Face aux grosses écuries de cette Ligue 2, Lens (22 M€ de budget), Nancy (15 M€) et Troyes (12 M€), sans oublier Le Havre (13 M€), Caen (12 M€) ou encore Dijon (10,5 M€), les Crocos, qui affichent le 10e budget avec 9,3 M€, ont un avantage : « On n’a pas de couperet au-dessus de la tête comme certains clubs qui ne peuvent financièrement pas se permettre de rester en Ligue 2″, avance Victor Zvunka.

S’installer dans le haut du tableau, dans ce championnat de longue haleine où la constance est reine, nécessitera de ne pas bafouiller lors des premières journées. Malgré sa deuxième moitié de saison canon (33 points engrangés, 3e bilan derrière Monaco et Guingamp, qui ont fini sur le podium), Nîmes avait traîné comme un boulet le sacré retard pris à l’allumage (19e avec 10 points après dix journées).

« La qualité de jeu était là, pas l’efficacité », n’a pas oublié le technicien nîmois qui venait d’arriver au club et n’avait alors pas encore trouvé son équipe. Ce qui le rend d’ailleurs optimiste, c’est d’ »avoir gardé une grosse partie de notre potentiel, ce qui permet de travailler dans la continuité ». Il faudra quand même compenser le départ de Nicolas Benezet (9 buts, 8 passes décisives), transféré à Evian-Thonon (L1) pour 1,5 M€, seul titulaire indiscutable à s’en être allé.

« La différence se fera sur l’état d’esprit et le collectif »

À la veille de recevoir Créteil au stade des Costières, Victor Zvunka a quand même encore quelques incertitudes, la faute à des degrés de forme différents et à des pépins physiques qui ne lui ont pas permis d’aligner son équipe type. C’est le secteur offensif qui est touché. Ogounbiyi, Benmeziane, Gragnic et Nouri n’ont pas partagé une seule minute de jeu, le Manceau Koura n’est là que depuis dix jours et le Péruvien Christian Cueva, qui doit signer un contrat de deux ans, est toujours coincé à Lima, dans l’attente de son visa (il a rendez-vous aujourd’hui à l’ambassade de France).

« La différence entre tous les prétendants, termine Zvunka, se fera sur l’état d’esprit et sur le collectif. Car même si on a besoin d’individualités pour faire basculer les matches, c’est le collectif, j’insiste sur ce point, qui fera qu’on sera ou pas performant. »


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , ,