L'actu du Nîmes Olympique

le 16 août 2013

Les Crocos face à Troyes pour une première victoire

On a posé la question à Victor Zvunka. Combien ça fait deux fois Troyes ? Réponse de l’entraîneur nîmois : « On va déjà faire une fois Troyes, essayer de gérer le premier cheval de Troyes. C’est une formation joueuse et ambitieuse, qui a prouvé la saison passée en L1 qu’elle pouvait rivaliser avec n’importe quelle équipe. » 

Les Crocos s’attaquent à l’Estac

Ce soir en championnat ; en Coupe de la Ligue dans onze jours (2e tour, à nouveau dans le Gard), les Crocos s’attaquent à l’Estac, relégué de Ligue 1. Avec, déjà, une obligation de résultat aujourd’hui : il ne faudrait pas traîner trop longtemps comme un boulet le faux départ aux Costières… « C’est un match important, qu’il faut gagner pour récupérer les trois points perdus à domicile contre Créteil (2-3) », annonce Fanchone. Le double déplacement positif à Laval (1-0 en Coupe de la Ligue) et à Auxerre (1-1) a rassuré tout le monde. Après les errances défensives des rencontres de préparation et de la 1re journée, Nîmes olympique n’a encaissé qu’un penalty en deux matches. « On a été bien costaud défensivement à Laval, et pas mal à Auxerre, confirme le latéral gauche. Si on est solide derrière, je ne me fais pas de souci, devant, les occasions, on les aura. »

Les Crocos bêtes noires de l’Estac ?

Cette semaine à l’entraînement, le maître mot a été “réalisme”. « C’est ce qui nous manque encore par rapport à la saison passée. On a des automatismes à retrouver devant le but, on a encore trop de déchets », explique le coach. Qui a distillé des conseils du style : « Plus tu vas vers la ligne, plus tu dois la donner en retrait », aux centreurs. Ou : « Vous arrivez trop tôt devant les barres », aux buteurs.
Côté troyen, jeudi 15 août, en conférence de presse, Jean-Marc Furlan a qualifié son adversaire « d’équipe solide de Ligue 2, avec un très bon joueur devant, Gragnic, un ancien d’ici (passé dans l’Aube en 2007-2008) et un bon gardien, Merville ». Et le technicien a rappelé que « les déplacements à Nîmes ne nous ont pas vraiment réussi ces dernières saisons ». Il a plus que raison : les Crocos seraient même les bêtes noires de l’Estac. Douze confrontations dans le Gard depuis 1954 en L1 et L2 confondus, pour 6 victoires nîmoises et 6 nuls. Attention à la loi des séries.


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , ,