L'actu du Nîmes Olympique

le 10 mai 2013

Football : les Nîmois ont une revanche à prendre face à Monaco

Hors course pour la montée en Ligue 1, les Crocos ne sont pas pour autant en vacances et affrontent l’AS Monaco, le leader, ce samedi 11 mai.

C’est fini et ce n’est pas fini. Vendredi dernier, les Nîmois ont laissé échapper leurs derniers espoirs de montée à Châteauroux (1-2). Ce n’est pas une raison pour saborder la fin de saison. À la veille de la réception du leader monégasque, les Crocos naviguent entre deux eaux.

1. Entre déception et satisfaction

Bien sûr, il y avait de la déception après le revers dans le Berry. Pas vraiment de l’abattement. On était plutôt dans le rêve envolé que dans le cauchemar avéré. L’objectif d’un maintien confortable est rempli depuis longtemps. Les regrets, mieux vaut les laisser aux autres (aux Nantais, par exemple, qui voient les poursuivants fondre sur eux).

La satisfaction, c’est « d’avoir accompli une belle saison et une grande deuxième partie de championnat. On a beaucoup parlé de Nîmes depuis le début de l’année, en bien », rappelle Victor Zvunka. Histoire de « laisser une bonne image et montrer que nous n’avons pas joué au-dessus de nos moyens », l’entraîneur a réuni deux fois ses joueurs cette semaine. Le message : « Vous n’êtes pas en vacances. Tâchez de bien terminer le travail. » D’ici la clôture vendredi 24 mai aux Costières face à Auxerre, il ne faudrait pas gâcher…

2. Entre entraînement et recrutement

Quel calme ! Une quiétude olympienne a régné sur la séance d’hier matin. La décompression est légère. Agacé par le manque de réalisme des siens, Victor Zvunka a insisté plus que de raison devant le but. Avec une ligne conductrice : faire le même choix à l’entraînement qu’en match.

À un moment, le filet s’est détaché, mais pas forcément à cause des frappes cadrées… Michel Benezet, l’entraîneur adjoint, s’est dévoué pour le remettre. Voilà pour les affaires courantes.

Pour les affaires du mercato, ça se précise. Les contours du recrutement seront fixés lundi matin au cours d’une entrevue entre Victor Zvunka et le président Jean-Louis Gazeau.

Pour rappel, onze joueurs sont en fin de contrat. Piocelle a déjà quitté le club. Ogunbiyi, qui a atteint les 25 titularisations, est donc automatiquement prolongé d’un an. L’option d’achat (fixé à 150 000 €) a été levée pour Nouri, prêté par Le Havre. Les huit autres dans l’expectative sont Al-Shaïbani, Boche, Carlier, Fanchone, Haddou, Baldé, Koné et Niflore (prêté au Paris FC).

Nîmes Olympique espère un nouveau prêt pour Fanchone. Direction et joueur semblent d’accord sur le principe. Le ballon est dans le camp de l’Udinese, qui prend toujours en charge une grande partie de son salaire.

Pour le reste, Victor Zvunka prospecte et se fait démarcher. Il souhaite deux attaquants. Un joueur français de Ligue 1 vient de lui être proposé. Compliqué, apparemment.

3. Entre blessés et rescapés

Dix-sept joueurs étaient présents sur la pelouse – à nouveau naturelle – de la Bastide. Par rapport aux 16 éléments du déplacement à Châteauroux, figuraient l’expérimenté Carlier, le jeune Bensaïd et le troisième gardien Michel. Moins Gragnic et Benezet. Les deux buteurs avaient chaussé leurs baskets et se sont contentés de trottiner. Le staff semble confiant quant à leur présence demain dans le groupe.

Les chevilles de Fanchone (blessé à Lens) et Thibault (touché avant Lens) les empêchent de reprendre. Pas sûr qu’on revoit le premier nommé cette saison. Sidibé – remplacé avec la CFA2 samedi dernier (0-2 contre Anglet) – souffre du pubis. Et Koné ? Il était de retour mercredi à l’entraînement. Au bout d’une demi-heure, ses adducteurs ont dit stop. Commentaire du coach : « En fin de saison, quand il n’y a plus d’enjeu, les petits bobos deviennent souvent de gros bobos. »


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , ,