L'actu de Montpellier

le 16 février 2013

Montpellier reçoit Nancy à suivre en direct dès 20 h

Surtout ne pas passer son tour. Nous y voilà encore ! Comme trop souvent depuis deux mois, nous sommes contraints d’écrire que la victoire est impérative, ce soir, pour effacer la contre-performance du week-end précédent…

 Étonnante saison que celle vécue par le Montpellier Hérault ! Irrésistible depuis le mois d’octobre sur ses terres (sans mauvais esprit…), indigne de son rang loin de ses bases depuis le mois de décembre. « Il n’y a pas de secret, assure René Girard, l’entraîneur héraultais. Lorsque l’on ne respecte pas les fondamentaux du football, on ne peut pas être performant. Nous ne sommes pas assez costauds défensivement pour espérer prendre des points à l’extérieur. »

Conséquence de la déroute à Geoffroy-Guichard, une énième discussion entre le staff technique et les joueurs, mardi. Pour quel résultat ? « Ce sont toujours les mêmes choses qui remontent à la surface, maugrée Girard. Manque de concentration, des garçons qui jouent leur partition de leur côté en oubliant le collectif… Tout le monde est conscient du problème. Mais les solutions n’arrivent pas vite… »

« Nancy va venir recroquevillé en défense » René Girard

Une bonne nouvelle pourrait bientôt venir du banc. D’ici le déplacement à Évian, samedi prochain, ou plus sûrement la réception de Rennes, le vendredi suivant, Girard pourrait en effet récupérer quelques-uns de ses sept (!) blessés actuels.

En attendant, il faudra faire avec les moyens du bord et une équipe qui va devoir forcer son destin face à un adversaire en net regain de forme. Bien que battue le week-end dernier par Reims (1-2), l’AS Nancy Lorraine a quand même engrangé sept points lors des cinq dernières rencontres et rêve à nouveau d’un maintien en Ligue 1. « C’est une équipe qui joue sa peau, insiste l’entraîneur du MHSC. Elle va venir recroquevillée derrière, avec une défense à cinq jamais facile à bouger. Il faudra avoir un état d’esprit irréprochable pour espérer imposer notre jeu. »

Sous la houlette de Patrick Gabriel, un entraîneur totalement inconnu au plus haut niveau, mais qui a su insuffler un nouvel état d’esprit à son groupe, le club lorrain viendra à La Mosson pour grappiller un point. Redevenus performants en défense, les équipiers de Sébastien Puygrenier compensent un déficit de taille en attaque par une vivacité et une capacité à contrer étonnantes.

Aux Montpelliérains de trouver la clé. Menés au score par le Stade de Reims, voici quinze jours, ils étaient parvenus à remettre l’église au milieu du village sans trop de mal. Pour éviter de verser dans le doute, il serait cette fois plus judicieux de prendre les devants et de ramener Nancy à la raison au plus vite. « Sur le papier, cela semble si facile, ironise René Girard. La lanterne rouge débarque et c’est parfait pour se relancer. Mais le football, ce n’est pas vraiment ça. Si on ne met pas tous les ingrédients nécessaires, nous n’y arriverons pas. »

Trois points sont pourtant indispensables pour rester au contact des candidats à l’Europe. À cinq longueurs de la quatrième place, le MHSC pourrait profiter, en cas de succès, des voyages de Rennes à Lille, Saint-Étienne à Reims, voire Nice à Bastia. Le jeu en vaut incontestablement la chandelle.


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , , , ,