L'actu de Montpellier

le 20 septembre 2013

Montpellier « n’a pas un effectif tiré vers la quintessence »

Comme chaque année, ce mardi matin, les joueurs et le staff du MHSC avaient rendez-vous pour la traditionnelle photo officielle de l’effectif professionnel. A l’invitation du Président Louis Nicollin, Jean Fernandez et ses hommes se sont donc rendus au Mas Saint-Gabriel vers 11h à l’issue de l’entraînement matinal.

Plutôt décontracté, le boss du Montpellier Hérault a néanmoins fait part de ses doutes par rapport aux dernières prestations de son équipe, et notamment le récent 0-0 concédé face à Reims. « Je me suis fait ch… » a notamment commenté « Loulou ».Inquiet ? « Ça dépend. Je pense qu’il y en aura trois qui finiront derrière nous. Mais pour la 10ème place, ça risque d’être compliqué. Evian, ça va être dur, Rennes aussi. Heureusement, Lyon et Lille, ce sera facile. »

Samedi soir à La Mosson face à Reims, le MHSC n’a pu faire mieux que de partager les points face au Stade de Reims (0-0). Un match nul et vierge à l’issue duquel Jean Fernandez a avoué« ne pas être satisfait, autant au niveau du jeu que sur le plan comptable » : « Il y a eu quelques bons enchaînements, mais on a manqué de qualité dans les 30 derniers mètres, a reconnu le technicien héraultais. On a eu trop de déchets sur le plan technique, ce qui nous a empêché d’être un peu plus percutants et de nous créer des occasions de but. Il y a encore beaucoup de travail à faire et on va s’y atteler au plus vite ».

Montpellier en est désormais à trois matchs remportés sur les seize derniers joués et à une seule victoire depuis le début de la saison. Une situation qui va pousser Jean Fernandez à procéder certainement à quelques ajustements ces prochains matchs, d’autant qu’Anthony Mounier et Djamel Bakar étaient suspendus. « Il y a deux ou trois ans, on les gagnait ces matchs-là, reconnaît Jourdren qui n’a pas hésité à pointer du doigt la baisse de qualité de l’effectif montpelliérain. Les meilleurs joueurs sont partis et ce sont ceux-là qui nous faisaient gagner ces matchs-là. Il faudra faire avec… »

« C’est une saison de transition dans le sens où il  y a eu beaucoup de départs comme Estrada, Belhanda et Utaka » , relate le journaliste Richard Gougis. « On n’a pas un effectif tiré vers la quintessence. Les cadres n’ont pas été vraiment remplacés. Le club n’a pas fait beaucoup de recrues et mise sur les jeunes. »En effet, l’effectif n’est pas si large que ça. Bocaly, blessé pendant plus d’an, revient à peine de blessure et Saihi« qui reprend en octobre-novembre » ne donnent pas beaucoup de choix à Jean Fernandez. Avec un Rémy Cabella « pas à 100% actuellement », le jeu montpelliérain « n’est pas extraordinaire ».

Avec ce handicap, le journaliste du Midi Libre tient à rester optimiste sur le groupe de la Paillade. «  En championnat, il faut essayer de viser entre la 8ème et la 13ème place et éviter d’être dans la deuxième moitié de tableau.Après en coupe, on peut faire un petit parcours si on a un bon tirage pour aller au bout. Sur les deux dernières années, c’est l’équipe la performante à domicile, derrière le PSG. Montpellier a longtemps été réputé pour être une formation de coupe. »

Il est presque 14h. Les joueurs, qui se livrent à des parties de poker gratuit sur PokerStars.fr lors de leur temps libre, quittent peu à peu le Mas Saint-Gabriel. Dans quelques heures, ce sera l’heure de reprendre le chemin de l’entraînement pour la 2ème séance de la journée programmée à 17h. Le mot de la fin revient à Vitorino Hilton. « La photo officielle c’est quelque chose que l’on fait tous les ans mais c’est vraiment un moment que l’on apprécie, poursuit-il. On en profite pour rigoler tous ensemble. J’espère surtout qu’on va être beaux sur la photo » (rires). Souriant et détendu, le capitaine pailladin n’en reste pas moins déjà concentré sur son prochain objectif « Dès cet après-midi on s’entraîne à nouveau. On va se concentrer dès à présent sur le match de samedi à Evian ».


Mots clés : , , , , , ,