L'actu de Montpellier

le 16 juillet 2013

Match amical : Siaka Tiéné à la relance au MHSC face à Arles-Avignon

Le latéral ivoirien arrive dans l’Hérault après une saison blanche à Paris. En signant pour deux ans avec Montpellier fin juin, Siaka Tiéné a changé d’univers. Ce soir dès 18 heures, il aura l’occasion de peaufiner ses automatismes avec la MHSC pour le match amical face à Arles-Avignon à 18 heures à Arles.

Finie l’effervescence autour du PSG version qatari, place à un climat apaisé au MHSC. Ce qui n’est pas pour déplaire à l’intéressé. « Je suis venu ici pour ce côté familial, cette proximité que je n’avais pas à Paris. Le coup de fil du coach a également fait la différence, son discours m’a plu, donc je n’ai pas hésité longtemps », raconte-t-il.

« Inculquer la haine de la défaite » 

À 31 ans, Tiéné pose ses valises dans l’Hérault avec un statut de champion de France en titre, 135 matches de L1 dans les pattes et 82 sélections en équipe nationale ivoirienne. Son CV pourrait lui donner un rôle de leader malgré son naturel discret. D’autant que certains cadres (Cyril Jeunechamp et Romain Pitau notamment), garants de la cohésion dans le vestiaire sous l’ère René Girard, sont partis.

Mais Siaka Tiéné précise : « À la base, je suis plutôt quelqu’un de réservé, mais si j’estime que je dois parler pour le bien de l’équipe, je le ferai sans problème. C’est vrai que le groupe est très jeune. Il faut lui inculquer la haine de la défaite et je ferai tout ce que je peux pour le tirer vers le haut. Mais il y a beaucoup de joueurs talentueux, c’est ce qui compte le plus. »

« Je suis prêt à faire une grande saison »

À son arrivée, le nouveau latéral gauche héraultais, qui possède un profil semblable à celui de Henri Bédimo (un contre-attaquant de qualité doté d’une pointe de vitesse intéressante), a suscité quelques doutes chez les supporters en raison de sa dernière saison quasiment blanche (seulement 2 matches en L1). « Je leur demande de prendre le temps de me découvrir. Je suis prêt à faire une grande saison », glisse-t-il avec un sourire malicieux.

Lors de cet exercice 2012-2013 pourtant difficile sur le plan personnel, il n’a jamais bronché alors que certains de ses homologues footballeurs n’auraient pas hésité à exprimer leur mécontentement. « Je devais rester professionnel. Vis-à-vis de mes partenaires, il fallait que je respecte les choix de Carlo (Ancelotti, alors entraîneur du PSG, NDLR) pour ne pas perturber la vie d’un groupe qui avait énormément d’ambition », explique-t-il.

Premier match de L1 avec le MHSC face à Paris !

L’ancien Parisien devrait disputer son premier match officiel sous les couleurs du MHSC face à… Paris, lors de la 1re journée de L1. Revanchard, Siaka ? « Pas vraiment. Mon but, c’est juste d’être le meilleur possible pour aider l’équipe à bien débuter la saison, répond-il. Ça sera un peu particulier dans la mesure où je vais retrouver quelques amis. Mais à part ça, j’aborderai la rencontre avec envie et concentration, comme d’habitude. »

Ce mardi en match amical face à Arles-Avignon

Avant ce rendez-vous du 9 août, six matches amicaux sont au programme. À commencer par cette opposition face à Arles-Avignon, ce soir (18 heures à Arles).

Le défenseur montpelliérain estime que ces rencontres servent surtout à peaufiner les automatismes en vue de la reprise de la compétition. « Peu importe le résultat, assure-t-il. L’objectif, c’est de retrouver ses repères, d’apprendre à mieux connaître ses partenaires, bien se sentir physiquement et ne pas se blesser. Dans ce contexte, c’est vraiment la manière qui prime. »


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , , , ,