L'actu de Montpellier

le 19 janvier 2013

Football : un Montpellier à réaction face à Marseille ?

Les hommes de René Girard défient l’OM, troisième de la Ligue 1, avec le secret espoir d’effacer la désillusion rennaise en demi-finale de la Coupe de la Ligue.

Ça ne va pas fort. Grippé, courbaturé, fatigué, René Girard a suivi la séance d’entraînement, vendredi, depuis… son bureau. Une première ! Le technicien montpelliérain n’a pas vu ses joueurs, ou alors de loin, mais il leur avait de toute façon déjà tout dit dès la fin de la demi-finale de Coupe de la Ligue perdue à Rennes (2-0) mercredi soir. « On n’a pas eu l’occasion d’en discuter depuis, confirme d’ailleurs l’entraîneur. Mais ce sont de grands garçons, je pense qu’il n’y a pas besoin de leur faire un dessin… »

« Quand on se regarde dans la glace, on sait qu’on n’a pas fait ce qu’il fallait »

Rentré malade, dans tous les sens du terme, de Bretagne, moins « déçu » par la défaite que par son contenu, après un match où son équipe s’est d’abord fait manger dans l’envie, René Girard n’a pas jugé nécessaire d’en rajouter. Le message est bien passé. « Quand on se regarde dans la glace, on sait qu’on n’a pas fait ce qu’il fallait, glisse ainsi Henri Bédimo. On doit d’abord changer d’attitude, on en a conscience. » La désillusion rennaise, mercredi, a d’ores et déjà planté, en quelque sorte, le contexte du match à Marseille, cet après-midi (17 h), où l’entraîneur montpelliérain guettera d’abord la réaction de son équipe. « Il faudra être dans un tout autre état d’esprit, prévient-il. Ça ne peut pas se répéter deux fois de suite. »

Quatre victoires lors des cinq derniers matches de Ligue 1

Au Vélodrome, Montpellier retrouve le championnat pour oublier la Coupe et prolonger une autre dynamique, faite de quatre victoires lors des cinq derniers matches qui l’ont replacé dans la bonne moitié du classement, à trois points et à portée, désormais, de l’Europe. « On est toujours à la recherche de points pour pouvoir accrocher le haut du tableau, confirme Bédimo. La chance, c’est de pouvoir rejouer très vite. Ça permet de ne pas trop cogiter. » Ça ne permet pas, ceci dit, de beaucoup récupérer et cet élément-là aura quand même son importance dans une équipe héraultaise au turnover extrêmement limité par la liste à rallonge des absences.

Des Marseillais en quête de rachat

Qui plus est face à des Marseillais qui n’ont pas joué de la semaine, remontés et en quête de rachat, eux aussi, après leur lourde défaite à Sochaux le week-end dernier (3-1). « Je ne sais pas si on les prend au bon moment », glisse Girard, alors que Bédimo souligne qu’entre deux équipes « qui viennent de prendre une déculottée, il y aura forcément beaucoup de duels et de contacts. Il faudra d’abord répondre présent dans ce domaine, être à 200 % pour espérer quelque chose ». Ramener un ou plusieurs points de Marseille ? Ce serait encore, pour les Montpelliérains, la plus sûre façon de faire retomber la fièvre de leur entraîneur.


source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , , , ,