L'actu de Montpellier

le 22 décembre 2013

Football / le MHSC se rassure quand même

Auteurs d’un match nul à Bastia (0-0), samedi soir lors de la 19e journée de Ligue 1, les Montpelliérains ont soigné les têtes à défaut de se rassurer vraiment dans le jeu. Place à la trêve alors que l’arrivée de l’attaquant Mbaye Niang a été officialisée.

C’est “la” bonne nouvelle de la semaine. Comme annoncé dès vendredi matin, Mbaye Niang (19 ans), attaquant de l’équipe de France espoirs et de l’AC Milan, a été prêté pour six mois, avec option d’achat, au Montpellier Hérault. Michel Mézy l’a confirmé, samedi soir, en marge de la rencontre face à Bastia.

Mbaye Niang, c’est fait

S’il est encore trop tôt pour mesurer l’impact de cette arrivée sur le vestiaire montpelliérain, elle ne pourra pas, a priori, lui faire de mal.

Quantitativement pour commencer. En l’absence de Bakar, touché au genou et hors-jeu pour plusieurs mois, les solutions en attaque étaient plutôt rares. On a pu s’en rendre compte une fois de plus sur la pelouse de Furiani où Montaño, Camara, puis plus tard Mounier, n’ont jamais trouvé l’ouverture.

Qualitativement ensuite. Même s’il n’a pas beaucoup joué ces derniers temps avec les Rossoneri, l’ancien Caennais jouit d’une solide réputation qui a conduit de nombreux clubs à se positionner pour l’arracher aux griffes de Loulou Nicollin. En vain. Sera-t-il l’homme de la situation ? Rendez-vous officiellement le 1er  janvier.

Premier point de l’ère Courbis 

L’autre bonne nouvelle, ces choses-là marchent toujours par deux, c’est quand même ce point du match nul – le premier sous l’ère Courbis – ramené de l’île de Beauté.

Face à une formation bastiaise elle aussi dans le dur (trois défaites en dix jours), le MHSC, revenu à un schéma à quatre défenseurs, quatre milieux et deux attaquants, n’a pas fait grimper au grillage la poignée de supporters héraultais venus l’encourager. Tous les observateurs le concéderont bien volontiers.

Engagement de tous les instants

Ceci étant, il a tout même rassuré et assuré ce que l’on attendait de lui dans un climat annoncé hostile. À savoir un engagement de tous les instants, du harcèlement aux quatre coins du terrain mais aussi du sang-froid lorsque le couvercle du chaudron corse, immanquablement, se soulèverait.

De ce point de vue, le contrat a été parfaitement respecté. Car si l’on excepte la demi-volée de Bruno en tout début de match et surtout le tir trop croisé d’Araujo (74e), les joueurs de l’Aveyronnais Frédéric Hantz n’ont jamais vraiment approché les cages de Geoffrey Jourdren.

Le MHSC a eu sa chance

Cela vaut aussi à l’opposé pour les buts de Landreau, me direz-vous. Oui et… non. Oui, car le total des opportunités montpelliéraines s’élève au chiffre astronomique de… trois. Non, car au moins deux de ces “occases” auraient pu (dû) débrider un match, certes engagé, mais parfaitement stérile.

Malheureusement pour Montpellier, sur la première, le coup de patte de Mounier ne devait pas trouver sa cible ; sur la deuxième, Camara, enfin seul, allait buter sur un Landreau toujours impeccable malgré son grand âge !

En attendant Mbaye Niang, demain pour la visite médicale, on s’en contentera.



source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , , , ,