L'actu de Montpellier

le 13 décembre 2013

Dugarry le consultant se paye Courbis le coach

Dans le petit monde – de moins en moins petit – des consultants, les attaques internes sont assez rares tout de même, le football étant un domaine suffisamment médiatique pour laisser à chacun la possibilité de trouver sa cible et son ton pour se faire entendre. Néanmoins, la plupart des consultants actuels sont d’anciens footballeurs ou d’anciens techniciens, et lorsque l’un d’eux décide de retourner au cœur du jeu, ils redeviennent une cible potentielle. Avant même son premier match avec Montpellier, ce vendredi contre Saint-Etienne, Rolland Courbis va déjà apprendre que Christophe Dugarry ne lui fait pas vraiment confiance pour redresser la barre. Si le champion du monde 1998 reconnaît que « Coach Courbis » a la capacité de faire des trouvailles pour chaque match, ses méthodes laisse totalement perplexe l’ancien bordelais et marseillais. 

« Si je devais devenir coach un jour, je me servirais de ce qu’il m’a appris. Avec des petits clubs, il peut être très inventif. Il a souvent tenté des coups tactiques en fonction de l’adversaire. Tactiquement, il ose plein de choses. Je suis certain que, face au PSG, il mettrait un mec consacré au seul pressing de Verratti. Une chose que personne n’ose vraiment. Son problème, c’est qu’il entraine comme il parle à la radio : en anticipant tout le temps. A l’OM, on a fini par ne plus se supporter. Parfois, il me faisait mon programme de matchs un mois à l’avance ! Tout était planifié sans tenir compte de la forme du moment. C’était sûrement pour maintenir tout son groupe sous pression », a livré dans Le Parisien un Christophe Dugarry qui a eu Rolland Courbis comme entraineur à deux reprises dans sa carrière, et n’en conserve pas forcément un souvenir mémorable. 

source : www.foot01.com
crédits photos : www.foot01.com


Mots clés : , , , , , ,