L'actu de Montpellier

le 29 décembre 2013

Deplagne : « La quenelle ? Mon geste n’avait rien d’antisémite »

Mathieu Deplagne n’en revient toujours pas. Depuis hier soir, le téléphone du jeune défenseur du Montpellier Hérault ne cesse de sonner. Non pas pour lui proposer un contrat mirobolant au PSG, mais plutôt pour lui réclamer des explications sur un geste effectué au mois de janvier dernier.

Ce soir-là, après un but inscrit face au FC Sochaux, Deplagne s’était en effet fendu du geste de la quenelle popularisé par Dieudonné. Geste qui est perçu par certains comme un salut nazi inversé et par d’autres comme une provocation anti-système.

« J’étais allé voir un des spectacles de Dieudonné car je suis fan, raconte le footballeur. Un ami me l’a présenté et je lui ai promis une dédicace si je marquais un but. Il n’y a jamais eu dans ma démarche une quelconque connotation politique, raciste ou antisémite. Je ne suis pas comme ça. Je prends ses sketches au 2e degré. »

« Il n’y a jamais eu dans ma démarche une quelconque connotation politique, raciste ou antisémite » réagit Mathieu Deplagne

Sauf qu’hier, rebelote. C’est Nicolas Anelka qui réalise une quenelle après un but contre West Ham en championnat d’Angleterre. Pour lui aussi : « une spéciale dédicace pour mon ami Dieudonné ». Après le match, l’ancien international a donné cette explication sur son compte Twitter, tandis que la ministre déléguée aux sports, Valérie Fourneyron, évoquait « une provocation choquante et écœurante ». La présidente de Sos Racisme et le congrès juif européen ont appelé à des sanctions contre Anelka.

« Franchement, c’est un peu n’importe quoi, réagit Mathieu Deplagne, visiblement sincère. Ce geste, c’est la marque de fabrique de Dieudonné, qui n’avait aucune signification particulière. On en fait tout un plat pour rien. » Récompensé à l’époque de la “Quenelle d’or du football” par l’humoriste, le défenseur du MHSC a affiché ce prix un peu particulier sur la page de garde de son compte Twitter. « Je ne compte pas l’enlever, assure-t-il. Je vous répète que je ne vois là-dedans aucune connotation raciste ou antisémite. Je pourrais même refaire le geste après un but. Mais bon, si cela doit prendre des proportions démesurées, voire déboucher sur des sanctions, je m’abstiendrai évidemment. Il vaut mieux calmer le jeu. »

Mathieu Deplagne ne s’est jamais démarqué par des attitudes provocatrices ou déplacées

Quant à l’attitude d’Anelka, hier, à Londres, le Pailladin admet une possible « provocation du joueur. Il joue peu, ne marque pas souvent et il a peut-être voulu faire un bras d’honneur à ceux qui le critiquent. Là encore, il n’y a rien de choquant. »

Formé à Montpellier, fils de l’actuel entraîneur des gardiens du club, Mathieu Deplagne ne s’est jamais démarqué par des attitudes provocatrices ou déplacées.



source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , , , ,