L'actu de Montpellier

le 29 octobre 2013

15e de la Ligue 1, Montpellier fait le dos rond

Après 11 journées de championnat, le MHSC est 15e de la Ligue 1 mais Jean Fernandez en est convaincu, l’avenir appartient au club, malgré ses défaites.

Après onze journées de championnat, Montpellier compte 12 points. Ce n’est pas une moyenne de champion, loin de là, mais ce n’est pas encore une statistique de relégable. Ajaccio, Sochaux et Valenciennes s’y collent suffisamment pour le moment.

Ceci étant, le MHSC, avec sa 15e place au classement de la Ligue 1, est loin de son tableau de marche. Jean Fernandez en convient : « Il y a un déficit de points. » Et un décalage, semble-t-il, entre le ressenti des observateurs et la vie au sein du groupe.

« Une qualité de jeu commence à se dégager… »

Quand les premiers s’inquiètent après un 0-0 face à Rennes ou une défaite (la deuxième consécutive après celle face à Lille) à Bordeaux, les seconds se relaient pour rassurer les supporters : « Nous sommes en net progrès, assure l’entraîneur montpelliérain. On a récupéré quasiment tous les joueurs, une qualité de jeu commence à se dégager… Dans le temps, on arrivera à avoir une équipe compétitive. En attendant, il faut faire avec ce déficit de points. »

Du côté des joueurs, le constat est identique. « On monte en puissance », expliquait Daniel Congré, dimanche, tout en reconnaissant que « ce n’était pas vraiment évident sur ce match-là (Ndlr : celui de Bordeaux) ».

« Il faudra faire le bilan à la fin des matches aller… » Jean Fernandez, entraîneur de Montpellier

En résumé, il n’y a pas encore le feu au lac, tout au plus quelques braises sur lesquelles il faudrait éviter de souffler. La semaine qui s’annonce devrait éclairer définitivement notre lanterne.

À Sochaux, mercredi, en seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue, et surtout dimanche face à Nantes à La Mosson pour le compte de la 12e journée de Ligue 1, les Montpelliérains vont avoir l’occasion de basculer du bon ou du mauvais côté de la force.

Deux succès, même étriqués, et ce serait un formidable message envoyé à tous les fans et à toutes les équipes qui visent la première place du championnat dit normal, derrière Paris et Monaco. Dans le cas contraire, le déplacement chez la lanterne rouge Valenciennes, le 9 novembre, prendrait des contours de tragédie grecque. Une affirmation balayée d’un revers de manche par Jean Fernandez.

« Montpellier dispose d’un groupe pour finir dans les dix premiers »

« Vous savez, on peut très bien perdre dimanche et enchaîner trois succès derrière. Que direz-vous à ce moment-là ? A contrario, une victoire face à Nantes ne garantit rien par la suite. Je le sais par expérience. S’il y a un bilan à faire, il faudra le faire à la fin des matches aller, voire en fin de saison. Montpellier dispose d’un groupe pour finir dans les dix premiers. »

Le technicien héraultais veut croire que le temps joue pour lui. Que la jeunesse et le talent de sa troupe finiront bien par prendre le pouvoir. Mais le plus tôt serait le mieux.



source : www.midilibre.fr
crédits photos : www.midilibre.fr


Mots clés : , , , , , ,